Podcast L’onde Green / Minute Green #12-L’impact du numérique en France

Pour démarrer la saison 2 de L’Onde Green, nous vous proposons de faire le point sur l’impact du numérique en France.

Transcription

Bonjour à tous et bienvenue dans la Minute Green, le fast podcast par Madison Communication qui vous dit tout sur le numérique responsable. Pour ce nouvel épisode, nous vous proposons de faire le point sur la part du numérique dans l’empreinte écologique des français.

Et ça tombe bien, L’ADEME, l’agence de la transition écologique, et l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, ont mené des recherches pour mesurer l’empreinte environnementale du numérique en France. Les deux premiers rapports viennent d’être publiés. Ils permettent de dresser le paysage des usages du numérique dans l’Hexagone et d’identifier des bonnes pratiques. Alors qu’est-ce que nous enseigne ces recherches ?

Premier constat, le numérique représente 2,5% de l’empreinte carbone des français. Pas si alarmant que ça vous me direz ? C’est d’ailleurs moins que la part du numérique dans l’empreinte carbone au niveau mondial qui atteint 3,5%. Et bien, détrompez-vous ! L’ADEME et l’Arcep nous apprennent surtout que cette part ne cesse d’augmenter et que le numérique est le seul secteur à connaître une augmentation aussi rapide de son impact écologique.
Deuxième constat, ce sont les terminaux utilisateurs qui sont les principaux responsables de l’impact environnemental du numérique. Pour faire simple, ce sont les appareils électroniques grand publics, nos smartphones, ordinateurs ou encore télévisions qui produisent de 64 à 92% de l’impact environnemental de la filière numérique.
Troisième point, l’étude du cycle de vie de ces appareils électroniques permet d’identifier les phases où ils sont le plus sources de pollution. La fabrication arrive de loin devant les autres phases et suivie par l’utilisation. Et en France, nous sommes loin d’être de bons élèves. En moyenne, chaque français possède 15 appareils connectés ce qui correspond à l’exploitation d’environ 930 kg de matériaux bruts.

Alors maintenant que nous savons tout ça, qu’est-ce qu’on fait ? La règle numéro 1, on le répétera jamais assez, c’est la sobriété numérique ! L’idée est de faire durer le plus possible nos appareils pour limiter l’exploitation des ressources et la production de déchets.
Ensuite, à l’échelle de l’utilisateur, on adopte de bons réflexes, les moins énergivores, dans son utilisation du numérique.
Enfin, pour faire les choses bien jusqu’à la fin, lorsque notre outil numérique est inutilisable, on pense recyclage autant que possible !

On espère que cet épisode de la Minute Green vous sera utile ! À très vite, pour un nouvel épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.